Newsletter s'inscrire

Côte d'Ivoire [ Déguerpissement du Rond-point d'Adjamé liberté ] : Un jeune s'oppose et se fait arrêter

deguerpissement-adjame-liberte
Ci - Faits divers - 03-08-2016 09:12 - @linfodrome - 454
Les résidents du rond-point d'Adjamé Liberté n'ont plus de voisins encombrants.

Les commerçants et autres tenants de maquis, installés dans des baraques à cet endroit mythique de la commune d'Adjamé ont été déguerpis, le samedi 30 juillet 2016.

Le lundi 1er août, des bulldozers du ministère de la Salubrité urbaine et de l'assainissement, étaient encore à l’œuvre pour le déguerpissement des domaines publics occupés depuis de nombreuses années par des commerçants, des chauffeurs de wôrô wôrô et de taxis intercommunaux. A notre arrivée aux environs de 11h, les lames des engins, sous la supervision des techniciens et d'éléments de la Police, enfourchaient les baraques présentes dans les couloirs des pattés de maisons, avant de les démolir. 

Séverin Ouattara, un jeune âgé d'une trentaine d'années, a failli se faire écraser par un des bulldozers. En effet, dans la progression de l'engin, le jeune homme a brusquement pris position devant la concession de sa grand-mère, afin d'éviter que le bulldozer ne puisse détruire la baraque construite devant la maison familiale. Arrêté, il a été placé en garde à vue, selon sa petite sœur, à la préfecture de Police.

Cet incident n'a pas atténué la détermination des agents du ministère de la salubrité urbaine, de nettoyer cet endroit considéré comme l'un des secteurs les plus insalubres de la commune d'Adjamé. « D'ici le soir nous aurons fini le déguerpissement », a dit un agent qui n'a pas voulu décliner son identité. Selon  lui, les commerçants exerçant des activités dans ce périmètre ont été prévenus, et ont reçu des mises en demeure. « Ils savaient qu'ils devraient partir, mais personne n'a pris de dispositions avant l'arrivée des bulldozers », a confié un policier commis pour l'encadrement et la surveillance de l'opération. Pourtant, des commerçants interrogés, ont affirmé qu'ils n'ont pas été informés de l'opération de déguerpissement du rond-point d'Adjamé Liberté « Sinon on aurait pris nos dispositions. Nous savons tous que nous occupons le domaine public, et que cette occupation est provisoire », a indiqué Mme Kodjané, vendeuse de fournitures scolaires, devant l'ancien cinema « Liberté ».

Vrai ou faux ? Toujours est-il que depuis le samedi 30 juillet, le rond-point des 220 Logements (Lgts) d'Adjamé, a fière allure, et les passagers qui descendent des mini-cars appelés communément « gbaka », en provenance de Bingerville et de la Riviera, circulent aisément. Les embouteillages et autres bouchons qui caractérisaient cette voie d'accès à la cité du maire Youssouf Sylla ont disparu comme par enchantement.

Pour maintenir le cap et redonner à ce carrefour sa fonction première, des agents de la brigade de la salubrité urbaine ont entrepris des travaux. Après le ramassage des planches, des tôles froissées et des gravas par des camions, ils y ont versé aussitôt du sable. C'est le cas pour le périmètre du jardin du rond-point et tout le long de la clôture qui ceinture les immeubles des 220 Lgts. Selon une indiscrétion, la ministre Anne Désirée Ouloto aurait donné des consignes pour que les différents endroits déguerpis ne soient plus recolonisés. D'où les travaux d'embellissement entamés aussitôt à cet endroit, sous la surveillance de plusieurs éléments de la Police.  

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Emplois

France24 @ Retour sur les moments forts d'une campagne hors norme
Titre Retour sur les moments forts d'une campagne hors norme
Date 22-04-2017
Reference Autre
France24 @ tunisie : le procès de l'attentat...
Titre Tunisie : le procès de l'attentat de Sousse s'ouvrira le 26 mai
Date 22-04-2017
Reference Justice
emploi @ Emploi | EVENT COORDINATOR SENIOR
Niveau BAC+4, BAC+3
Spécialité Marketing, Management
=