Newsletter s'inscrire

Mondial 2018 : Marc Wilmots : « Je ne suis pas un entraîneur qui se plaint »

20171003-wilmots-elephant
Ci - Sport - 03-10-2017 11:52 - @linfodrome.ci
Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Marc Wilmots, n’aura pas tout son monde pour disputer le match de la 5ème journée des éliminatoires du Mondial 2018 face au Mali, le vendredi 6 octobre 2017, à Bamako.

Marc Wilmots a de sérieux soucis, à quelques jours du match Mali-Côte d’Ivoire, comptant pour la 5ème journée des éliminatoires du Mondial 2018. Il doit faire sans plusieurs joueurs, notamment le capitaine Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, Jean Michael Seri, Seydou Doumbia, Adama Traoré, tous forfaits, sans oublier Wilfried Zaha et Max Alain Gradel blessés et absents. Même Wilfried Bony de retour en sélection est déjà incertain. « Je préfère avoir la totalité de mon noyau parce qu’il y a des joueurs qui ont énormément de qualité. Il ne faut pas dire si vous avez Seydou Doumbia, Bony, Gervinho, Jean Michael Seri, c’est quand même des joueurs de qualité. On ne remplace pas des joueurs de qualité comme ça. On ne peut pas dire que la Côte d’Ivoire a un noyau avec 250 joueurs », a-t-il confié au confrère RFI.

Certes, cette situation est embêtante pour le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, mais Marc Wilmots n’est pas un technicien qui aime se plaindre. « Evidemment, c’est embêtant. Mais, moi, je ne suis pas un entraineur qui se plaint. Je fais le constat et j’avance. J’ai juste mis fait un constat. Depuis qu’on a commencé, on énormément de blessures. On a mis un service médical pour aider tous les joueurs, pour travailler avec les clubs, les petits bobos qui sont là. Comment il faut les soigner, comment il faut être professionnel pour essayer de ne pas en avoir. C’est ce qu’on est en train de mettre en place. Mais c’est un travail de longue haleine avec les clubs », explique technicien belge.

Face à la cascade de forfaits, il était obligé de réagir. Il a convoqué le défenseur d’Oud-Heverlee Louvain (deuxième division belge), Mamadou Bagayoko, l’attaquant lillois, Nicolas Pépé. Peuvent-ils valablement remplacer tous les absents ? Wilmots n’a pas le choix. Il doit récomposer une équipe capable de battre les Aigles du Mali, à Bamako. Difficile mission, mais pas impossible.

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | STAGIAIRE IT
Niveau BAC+2
Spécialité Informatique, Statistiques, Télécommunications
=