Newsletter s'inscrire

Côte d'Ivoire[ katiola ] : Les Fonctionnaires crient leur colère face aux violences en leur encontre.( en images)

20171207-img20171206084946-compressor
Ci - Regionale - 07-12-2017 08:01 - @ledernierpoint
La ville de Katiola en ce jour du 06 Décembre 2017 a été d’une animation particulière. Les fonctionnaires et les agents de l’Etat ont abandonné leur service pour occuper la rue. Cette occupation a été une marche de protestation pour dit non aux violences faites aux fonctionnaires et agents de l’état dans l’exercice de leur fonction.

En effet la violence est devenue une routine pour la population. Elle est fréquemment utilisée contre les fonctionnaires.

Débutée 8h30, le point de départ a été le centre culturel de la ville puis la nationale A3 et enfin la Préfecture où la marche a pris fin vers 11h30 par la lecture d’une motion. Des échanges ont eu lieu entre le Préfet et ces secrétaires Généraux et l’ensemble des fonctions présents sur les lieux.

Plusieurs évènements violents ont poussé les fonctionnaires à bout.

En Avril 2015 des enseignants qui faisaient la grève pour des revendications salariales ont été pris en parti par la population de Katiola. Et même des membres de leur famille ont été menacés.

La deuxième situation s’est produite en Novembre 2016. A la suite de la mort d’un recherché de la police la même population a incendié le commissariat de police, la voiture de patrouille, et les domiciles de certains agents détruits avec leurs biens.

En novembre 2017 trois évènements seront la goutte d’eau qui fera déborder le vase.

Une partie de la population de Fronan Commune voisine de Katiola assiège le palais de Justice de Katiola pour influencer la condamnation d’un des leurs. En menaçant d’incendier la justice s’il est condamné. C’était le Mercredi 08 Novembre 2017.

Le mardi 21 Novembre 2017 des Agents de l’OIPR en mission ordinaire dans une réserve à Fronan ont été molestés. Et comme pour porter le coup fatal une partie de cette population s’est déportée sur Katiola pour détruire les locaux de l’OIPR, la SODEFOR et le Cantonnement des Eaux et Forêt. Même le commissaire de police comme d’autres agents de l’OIPR, de la SODEFOR et des agents des Eaux et Forêt ont été molestés et dépouillés. Enfin le Jeudi 23 Novembre 2017 un instituteur de l’école primaire Gbédékaha a été violenté dans sa classe par la mère d’un de ces élèves. Son péché est d’avoir demandé la somme de 500fcs pour le droit d’examen au CEPE.

La marche s’est déroulée dans le calme, la discipline et sous la protection des agents de la police nationale. Et il a été décidé d’un arrêt de 72h du mercredi 06 au vendredi 08 Décembre 2017.

Bright Success Godwin (Correspondant régional)

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | STAGIAIRE IT
Niveau BAC+2
Spécialité Informatique, Statistiques, Télécommunications
=