Newsletter s'inscrire

6ème tour administrative d’Abidjan : Mamadou Koulibaly ''cogne'' Ouattara et l'accuse de détournement de l’argent public

20181130-1390c47b0d027885a912ad27c1b93a05l
Ci - Politique et economie - 30-11-2018 08:36 - F.d.bony
Le professeur Mamadou Koulibaly a consacré sa tribune intitulée ‘Jeudi, c’est Koulibaly’’ à la construction annoncée d’une 6ème tour de 64 étages pour un coût total de 250 milliards de f Cfa en Côte d’Ivoire. Il dénonce le projet et accuse les dirigeants ivoiriens de détournement des deniers publics.

Mamadou Koulibaly ne partage pas l’idée de la construction d’une 6ème tour (la plus longue d’Abidjan) annoncée dans la capitale économique ivoirienne. L’ex-président de l’Assemblée nationale, dans un tweet qu’il a fait ce jeudi 29 novembre 2018, charge le pouvoir ivoirien, précisément le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, qu’il accuse de « détourner l’argent public et de travailler à sa gloire personnel ».

Le prédécesseur de Guillaume Soro dans la chaire du Parlement ivoirien ne voit pas l’opportunité de la construction d’un édifice comme celui décrit en Côte d’Ivoire, présentement. Pour lui, les priorités des dirigeants ivoiriens devraient être ailleurs que de construire une tour de 64 étages et de plus de 280 mètres, la plus haute d’Afrique. « Est-ce que nous sommes en compétition pour faire les plus hautes tours, les plus belles baies, les plus beaux viaducs, ou bien nous sommes en compétition pour améliorer les conditions de vie de nos populations ? Cet immeuble de 64 étages, combien en trouve-t-on dans les pays qui sont nos bailleurs de fonds ?», interroge le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider).

Le professeur agrégé d’Economie pense que les dirigeants ivoiriens mettent la charrue avant les bœufs. « Quand j’étais ministre des Finances, j’étais dans un de ces immeubles au Plateau qu’on appelle l’immeuble SCIAM. J’étais au 19ème étage. Ma plus grande inquiétude était comment je m’en serais sorti s’il y avait un incendie ou un incident dans ce bâtiment, comment j’aurais sauvé la vie de tous les employés de ce ministère ? Parce que nos pompiers ne sont pas équipés pour éteindre un incendie au 5è ou 6ème étage. (…). 64 étage, vous pensez qu’en cas d’incendie en haut là-bas, vous allez appeler encore le 43ème Bima (Ndlr : Force française à Abidjan) pour venir éteindre le feu et sauver nos parents… ? ».

Au demeurant, Mamadou Koulibaly dénonce l’utilisation de la mauvaise utilisation de l’argent public pour la réalisation de l’œuvre dont il remet formellement en cause l’opportunité. A entendre le tout nouveau maire d’Azaguié, la Côte d’Ivoire brûle des étapes au lieu d’entrevoir son développement progressivement. « C’est quand un pays devient riche, enseigne l’agrégé des universités, que ses populations commencent à transformer les maisons en case en maison en dur, puis des maisons en dur en duplexe, et des duplexe en immeuble et plus tard des immeubles en gratte-ciels. « Il faut travailler à l’enrichissement des populations. Ce bâtiment, c’est 250 milliards de F Cfa au bas mot (…). Est-ce que cet argent ne pouvait pas servir à réhabiliter les Chu d’Abidjan, à équiper les hôpitaux d’Abidjan en scanners, ou à construire des classes supplémentaires pour nos enfants qui font les doubles-vacations dans les écoles ? (…). Est-ce que cet argent de l’Etat ne pouvait pas servir à faire autre chose qu’aller construire un immeuble de 64 étages là à Abidjan à des fins administratives ? ».

 

[Tour 6]

                                                                                                            La 6ème tour d'Abidjan, la plus haute d'Afrique, annoncée à la cité administrative du Plateau

A ces interrogations, Mamadou Koulibaly ajoute le mode de passation du marché. Il demande des comptes sur l’appel d’offre qui a attribué le marché à l’architecte franco-ivoirien, Pierre Fakhoury. « Violation des textes, détournement des fonds ! », crie l’ancien N°2 ivoirien, qui prend pour exemple la réhabilitation du petit Palais de Cocody sans que le contribuable ivoirien n’en sache sur le coût des travaux. Sans langue de bois, l’ancien argentier interpelle directement le président de la République, Alassane Ouattara, sur ces faits. « Monsieur le président de la République, vous travaillez pour votre gloire pour que plus part on dise que c’est Ouattara qui a fait ci ou çà ou pour le bonheur des populations ivoiriennes. Vous travaillez pour votre bien ou vous travaillez pour votre gloire ? », indexe le professeur Koulibaly, pour qui le petit Palais, le viaduc ou la 6ème tour ne sont pas ce qu’il y a d’essentiel aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Au contraire, l’Economiste suggère d’investir dans le social, c’est-à-dire dans la Santé, l’Education ou la Réconciliation pour que la génération actuelle soit outillée pour construire le pays demain. « C’est aujourd’hui que Shanghai est en train de se construire. On casse les maisons basses, et on construit des maisons hautes, parce que la Chine et les Chinois sont devenus riches ».

Mamadou Koulibaly dénonce un détournement des deniers publics, et surtout u endettement que la jeunesse d’aujourd’hui va devoir rembourser demain. Aussi, mobilise le public en général et les jeunes en particulier à partager au maximum sa vidéo. « Nous avons besoin d’être nombreux pour freiner cette tendance à dilapider l’argent de l’Etat », signe l’ex-adversaire du président Ouattara à la présidentielle, qui se prépare à nouveau pour les échéances de 2020.

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | CONDUCTEUR DE TRAVAUX ELECTRIQUES
Niveau BAC+2, BAC+3
Spécialité Electrotechnique/Electricité
=