Newsletter s'inscrire

54% des Français souhaitent la poursuite des contestations, Macron tente de diviser les gilets jaunes

20181212-macronphilippe
Monde - Economie - 12-12-2018 06:39 - @connectionivoirienne
Dans un sondage exclusif mis en ligne par le site internet du quotidien Le Figaro, une enquête conduite par Odoxa, 59% des Français estiment qu’ils n’ont pas été convaincus par leur président Macron dans son discours télévisé d’hier soir. Par contre les mesures que le chef de l’État français a annoncées sont jugées “satisfaisantes”. Le soutien aux «gilets jaunes», lui reste certes majoritaire mais s’effrite nettement.

 En effet, ils sont désormais 46% des Français qui souhaitent l’arrêt des protestations, contre 34% le 22 novembre dernier. Selon plusieurs observateurs, le chef de l’État français critiqué par la gauche comme la droite, dans son discours minutieusement préparé, a tenté de casser la solidarité entre les gilets-bleus, en satisfaisant les revendications des smicards et des retraités. Une méthode qui consiste selon les observateur à isoler le gros lot des manifestants constitués de Français aux revenus moyens, ceux qu’on appelle la classe moyenne.

Macron n’a pas séduit une majorité des Français, mais le soutien aux «gilets jaunes» s’effrite (lefigaro.fr)

Écouté par près de 23 millions de téléspectateurs, lundi soir, Emmanuel Macron n’avait pas le droit à l’erreur et se devait de convaincre un maximum de Français. Selon le sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo, le résultat de son allocution est mitigé: 59% des Français n’ont pas été convaincus par le président, lequel a séduit toutefois deux fois plus de téléspectateurs (40%) que lors de son discours du 27 novembre, à l’Élysée (21% des sondés l’avaient alors trouvé convaincant).

Les annonces réalisées par le chef de l’État ont globalement séduit les sondés: 55% d’entre eux plébiscitent la prime de fin d’année défiscalisée, 61% la hausse de 100 euros net par mois pour les salariés au Smic, 70% l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraites de moins de 2000€, et 85% la défiscalisation des heures supplémentaires. Sur la forme, une majorité de sondés semblent globalement avoir été convaincus: 58% d’entre eux l’ont trouvé «clair», 54% «responsable», et 54% et jugent qu’il a «pris la mesure de la gravité de la situation».

Quelle conséquence sur la perception du mouvement des «gilets jaunes»? Toujours minoritaires, 46% des Français souhaitent désormais un arrêt de la contestation. C’est toutefois 12 points de plus que lors du sondage du 22 novembre dernier, alors que le mouvement prenait de l’ampleur. 81% des sympathisants de la France Insoumise et du Rassemblement national souhaitent la poursuite des actions, mais la majorité des sympathisants des autres partis souhaitent désormais l’arrêt du mouvement (52% chez LR, 61% au PS, 88% à LaREM).

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | RESPONSABLE BUREAU D'ETUDE ET METHODE
Niveau BAC+2, BAC+5
Spécialité Electromécanique, Mécanique
=