Newsletter s'inscrire

Filière Café-Cacao: Un soulèvement généralisé des planteurs se prépare

20190126-6d83031dce7fe840d2c8bb3b8f177f1al
Ci - Regionale - 26-01-2019 09:39 - @linfdrome
La prochaine campagne café-cacao risque d’être tumultueuse. En tout cas, c’est ce qui ressort de la conférence de presse animée, le 23 janvier 2019, à Niablé, par Kadio Germain, premier producteur national de café-cacao pour l’année 2016.

De fait, le lauréat qui préside aux destinées du Syndicat national des planteurs producteurs de café-cacao (Synappc), s’est dit profondément outré par le prix d’achat du kilogramme de cacao, fixé ces dernières années aux producteurs « Si jusque-là nous avons accepté ce prix qui oscille entre 700 et 750 Fcfa, ce ne sera pas le cas pour la prochaine campagne cacaoyère » a-t-il averti. Menaçant de lancer un vaste mouvement de grève généralisée si le prix du kilogramme de cacao ne connaît pas une variation haussière.

Dans son argumentaire, la figure de proue de la filière cacaoyère à Niablé, a noté que les promesses du président Ouattara, d’améliorer les conditions de vie des planteurs, n’ont pas été suffisamment tenues « De 1000F au début de son mandat, le prix ne fait que dégringoler, chaque année.  Le niveau de vie des producteurs agricoles a considérablement baissé face la cherté actuelle de la vie. Les planteurs sont malheureux au fil des ans » , a-t-il relevé. Dans sa diatribe enflammée, Kadio Germain a même évoqué le cas de la filière hévéa qui, naguère citée en exemple, selon lui, se trouve actuellement dans la tourmente sous le régime Ouattara. « Trop, c’est trop ! » s’est-il laissé emporter.

Répondant à une question des journalistes, faisant allusion de la chute du prix du cacao à l’international, Kadio Morokro a établi un parallèle entre la situation des planteurs ivoiriens et celle de leurs voisins ghanéens. « Pourquoi le cacao s’achète à 900 F au Ghana, alors que la Côte d’Ivoire qui est le leader mondial, est à 750 F ? Comment le Ghana arrive à subventionner les entrants, au moment où la Côte d’Ivoire n’arrive pas à donner suffisamment de produits phytosanitaires aux producteurs ? Les deux pays ne sont-ils pas confrontés aux mêmes réalités à l’international ? », a-t-il interrogé dans son élan d’indignation.

Aussi, se voulant plus précis sur les actions à mener par les planteurs les mois à venir, le conférencier a laissé entendre qu’ils observeront le prix du cacao pour la campagne intermédiaire. Si aucun changement positif notable n’est enregistré, ils engageront des mouvements d’envergure, avant la prochaine campagne. Bien plus, a-t-il soutenu, ils se réserveront le droit de boycotter les élections de 2020.

Zéphirin NANGO

(Correspondant régional)

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Stage | DESIGNER
Niveau BAC+3
Spécialité Infographie
=