Newsletter s'inscrire

Cameroun : Les manifestations interdites après l’arrestation de l’opposant Maurice Kamto

20190201-81ce11efcadc5be438c8bb6598743c25l
Afrique - Politique et economie - 01-02-2019 11:37 - Serge maxime kouadio
Les manifestations de l’opposition prévues ce 1er février 2018 ont été interdites dans un communiqué du préfet du département de Mfoundi.

Cette information émane du confrère Jeune Afrique. « Les marches de revendication, de protestation et de désapprobation projetées à Yaoundé les 1er, 2, 8 et 9 février (…) sont interdites pour des nécessités de préservation de l’ordre public. Le préfet demande par conséquent à tous les organisateurs de ces marches de bien vouloir renoncer à leurs projets.», précise le communiqué de Jean-Claude Tsila, préfet du département du Mfoundi dont fait partie Yaoundé.

La décision d’interdiction de manifestation de l’opposition intervient cinq (05) jours après une vague de marches contre la réélection de Paul Biya à la tête du Cameroun à la suite desquels Maurice Kamto, le chalenger de Paul Biya lors du scrutin d’octobre 2018 a été arrêté. Le président du Mrc, et principal opposant depuis la présidentielle où il est arrivé en deuxième position a été arrêté le lundi 28 janvier 2019. Soit, deux (02) jours après une vague de manifestations non autorisées dans plusieurs villes du Cameroun. Détenu au Groupement spécial d’opérations (Gso), il va faire l’objet d’une enquête pour huit infractions qui lui sont imputées, dont la rébellion  et l'incitation à l’insurrection, selon ses avocats qui se sont confiés à Jeune Afrique.

Parmi les infractions imputées à l’opposant Maurice Kamto figurent  « l’attroupement, l’hostilité à la patrie,  le trouble à l’ordre public, l’association de malfaiteurs », a indiqué l’un des avocats de Maurice Kamto, Me Sylvain Souop, au cours d’une conférence de presse. Il souligne toutefois que son client  le leader du principal parti d’opposition va bien. « Il a le moral, il est serein et il a été entendu en présence du directeur général de la Police judiciaire », a-t- il déclaré. Les 200 personnes qui ont été interpellées le samedi 26 janvier 2019, selon le Mrc, font l’objet également d’enquêtes préliminaires pour les mêmes infractions.

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | REGISTRAR ASSISTANT
Niveau BAC+4, BAC+5
Spécialité Assistanat de Direction, Management, Secrétariat
=