Newsletter s'inscrire

Assemblée nationale/ Formation du Bureau : Les Groupes parlementaires de l’opposition dénoncent les "basses manœuvres" d’Amadou Soumahoro

20190424-27db643935809a9e200c37440092dfa8l
Ci - Politique et economie - 24-04-2019 16:25 - Jean kelly kouassi
Les groupes parlementaires PDCI-RDA, Vox Populi, et Rassemblement ont conjointement animé une conférence de presse, mercredi 24 avril 2019, au cours de laquelle ils ont dénoncé une tentative de « passage en force » du RHDP, dans le processus de formation du bureau de l’Assemblée nationale.

Dans le communiqué lu par l’honorable Yasmina Ouéggnin, la porte-parole de ces trois groupes parlementaires a dénoncé « les dérives autocratiques », qui sont devenues monnaie courante au sein de cette institution, ces derniers temps. Face à cette situation, la députée de Cocody et l’ensemble des groupes parlementaires prennent à témoin l’opinion nationale et internationale sur ces pratiques qui ternissent gravement l’image de l’Institution.

 Le Bureau de l’Assemblée nationale a expliqué Yasmina Ouéggnin, est l’organe directeur de l’Institution parlementaire. La composition de cet organe devrait, conformément aux dispositions de l’article 6 alinéa 2 du règlement du Parlement, refléter de la configuration politique de l’Assemblée nationale ». « C’est sur le fondement de ces règles que les Groupes parlementaires sont représentés au sein du Bureau de l’Assemblée nationale proportionnellement à leur effectif », a-t-elle précisé.

Selon elle, cette disposition règlementaire semble se heurter à la compréhension du successeur de Guillaume Soro. Qui s’obstinerait à s’adjuger au nom du groupe parlementaire RHDP, 85% des sièges du Bureau de l’Institution. «  Nous sommes fatigués de ces violations incessantes, sans discontinues de notre constitution de nos règlements, de nos loi », a-t-elle dénoncé.

A sa suite, le Pr Maurice Kakou Guikahué, président du Groupe parlementaire PDCI-RDA a expliqué que depuis l’avènement du multipartisme en Côte d’Ivoire, en 1990, la répartition des sièges au sein du Bureau de l’Assemblée nationale a toujours été faites en fonction du poids des Groupes parlementaires représenté au sein de l’Institution. « Unis, nous représentons 37% du poids de l’assemblée donc nous revendiquons le ratio de siège qui nous revient. Ce n’est pas un don nous ne que quémandons pas, c’est un droit », a-t-il revendiqué.

Prenant la parole, l’honorable Célestine Trazéré du groupe Parlementaire Rassemblement a pour sa part fustigé l’attitude du nouveau président du Parlement, qui selon elle n’aurait d’autre vision que de replonger le pays à la pensée unique. Indiquant « Selon le constat que nous faisons, les agissements d’Amadou Soumahoro, nous emmène à dire qu’ils (Le RHDP) sont dans une volonté de nous ramener dans un chaos et de plonger les ivoiriens encore dans la désolation ».

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | RESPONSABLE COMMERCIAL (E)
Niveau BAC+4
Spécialité Commerce/Ventes
=