Newsletter s'inscrire

Ouverture du Femua 12 : Dominique Ouattara (Marraine) : « Le Femua fait notre fierté à tous »

20190424-6de3e64827454f712aedd179200c69a2l
Ci - People - 24-04-2019 08:47 - Philip kla
Marraine de l’édition 12 du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, a exprimé sa fierté pour les initiateurs dudit festival devenu aujourd’hui un événement incontournable.

Huit ans après avoir été la marraine du Femua, Dominique Ouattara est retournée à Anoumabo où elle a procédé mardi 23 avril à l’ouverture de la 12ème édition du Festival international des musiques urbaines d’Anoumabo. De la 4ème édition où elle était marraine à la présente édition qui porte son nom, la Première Dame Dominique Ouattara s’est réjouie de la montée en puissance du festival devenu une scène de référence internationale sur laquelle de nombreux artistes de renom se succèdent. Admirative devant une telle évolution du festival, la marraine n’a pas manqué de le signifier à A’Salfo et son équipe non sans leur traduire ses félicitations et sa fierté.

« Le Femua fait notre fierté à tous. Je félicite A’Salfo, Tino, Goudé et Manadja pour avoir fait du Femua l’un des plus grands événements musicaux du continent. Aujourd’hui, le Femua est une scène de référence internationale sur laquelle de nombreux artistes de renoms se succèdent. Je suis admirative et fière devant la grande détermination déployée pour offrir d’exceptionnels moments de bonheur au public partout en Côte d’Ivoire. Après Abidjan et Korhogo, l’année dernière, les activités du Femua 12 seront déployées à Abidjan et à Gagnoa. Cela relève de la volonté de faire de ce festival un réel vecteur de développement et de cohésion sociale», a-t-elle traduit.

La marraine a par ailleurs invité d’autres artistes à s’approprier le modèle Magic System afin de mettre à profit leur notoriété au service de bonnes causes. Se prononçant sur la question du genre, thématique de la présente édition, Dominique Ouattara a réaffirmé son attachement à la question du genre, de la promotion des droits de la femme et des jeunes filles. À l’en croire, cette problématique interpelle aujourd’hui tous. « Nous devons investir dans les droits fondamentaux des filles et pour l’autonomisation des femmes », a-t-elle interpellé.

Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, a salué les bonnes actions d’A’Salfo et le groupe Magic System qui contribuent, dira-t-il, avec le Femua, au positionnement mondial de la Côte d’Ivoire dans les arts et la culture. Des actions qui, a rappelé le premier responsable de la Culture en Côte d’Ivoire, classent la Côte d’Ivoire parmi les pays les plus performants d’Afrique et des Caraïbes et du Pacifique ayant une industrie culturelle dynamique, après le Nigéria, l’Afrique du Sud et le Maroc. « Le Femua contribue fortement à ce positionnement de notre pays. C’est pourquoi, nous devons dire merci à Magic System, au Femua, à Anoumabo et à la générosité du groupe Zouglou», a-t-il relevé. Aussi, s’est-il réjoui du choix du Burkina Faso comme pays invité d’honneur du Femua 12. Un choix qui, a-t-il justifié « repose essentiellement sur les valeurs de fraternité entre la Côte d’Ivoire et le pays des Hommes Intègres ». Une vision d’ailleurs partagée par son homologue du Burkina Faso, Abdul Karim Sango, ministre de la Culture, du Tourisme et des Arts.

Prenant la parole, le Commissaire général du Femua, A’Salfo a fait une mise en garde aux politiciens afin qu’ils cessent les discours guerriers et s’approprient les valeurs de paix et de cohésion sociale. « La Côte d’Ivoire a trop souffert. Nous n’avons plus besoin de ça. Le monde entier nous regarde. Cultivons des valeurs de paix et de tolérance. Mettons l’intérêt général au-dessus des intérêts partisans pour un développement durable de la Côte d’Ivoire», a-t-il interpellé. En outre, le lead vocal de Magic System a invité les uns et les autres à s’engager pour l’égalité entre hommes et femmes.

Après la cérémonie officielle d’ouverture, la marraine du Femua 12, Dominique Ouattara, a procédé à la réhabilitation de l’Institut féminin Aliodan et du Centre de santé d’Anoumabo. Elle a également fait plusieurs dons le tout d’une valeur totale de 50 millions de F Cfa. 

 

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | RESPONSABLE COMMERCIAL (E)
Niveau BAC+4
Spécialité Commerce/Ventes
=