Newsletter s'inscrire

Reprise de la grève des enseignants : Ça va chauffer, le gouvernement hausse le ton et brandit la radiation: «La recréation est terminée »

20190514-c5bd5f2cf617757b3364981a4f60d3d3l
Ci - Education - 14-05-2019 09:35 - F.d.bony
Le nouveau mot d'ordre d'arrêt des cours lancé par les enseignants pour prendre effet à compter de ce mardi 14 mai 2019, pourrait envenimer la situation à l'école. Notamment avec les menaces brandies par la ministre e charge de l'Education nationale, Kandia Camara, face à la presse, ce lundi 13 mai 2019.

La situation risque de s'envenimer encore à l'école. Entre le gouvernement et les enseignants qui annoncent la reprise de leurs mouvements de grève, ce mardi 14 mai 2019, rien ne va plus. A en juger par le ton des débats qui se radicalise et annonce des heures chaudes à l'horizon.

En effet, avisée de la reprise de la grève des enseignants suspendue il y a un peu plus d'un mois, la ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle n'entend pas laisser les syndicats membres de la Coalition des syndicats du secteur éducatif/formation de Côte d'Ivoire (Cosefci) mettre en exécution cet autre mot d'ordre d'arrêt de travail. Kandia Camara estime de trop cette menace eu égard à l'hypothèque qui plane sur l'année académique en cours à l'issue de la grève déclenchée début 2019 et qui aura coûté plusieurs semaines de cours à l'Education nationale. Aussi, face à la presse ce lundi 13 mai 2019, à son cabinet, à Abidjan-Plateau, après avoir lancé un avertissement ferme depuis Ouragahio, la veille, la ministre a décidé de hausser le ton en brandissant le bâton. «  L'école n'est pas un jeu. Je dit non ! Non !  et non ! Cette grève est de trop. La récréation est terminée», a martelé la ministre pour marquer sa fermeté, précisant que cette grève annoncée est « illégale ».

Selon la responsable de l'Education au gouvernement, en effet, aucun préavis n'a été déposé. Elle a, donc, appelé les enseignants à être à leurs postes ce mardi 14 mai 2019 conformément au contrat qui les lie à l'Etat de Côte d'Ivoire. Auquel cas, elle n'hésitera pas à sévir. Notamment à travers des sanctions allant de la ponction sur les salaires à la radiation des réfractaires à son injonction. «  Tous ceux qui vont entrer en grève demain n'auront plus leurs places ici. Ils seront purement et simplement reversés à la Fonction publique, parce qu'ils ne veulent pas enseigner », a averti la ministre Kandia très remontée.

La collaboratrice du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly soupçonne des desseins inavoués en dessous des mots d'ordre de grève lancés par les syndicats grévistes. Pour elle, ces grèves annoncées visent d'autres buts, qui ne cadrent pas du tout avec la fonction de formateurs et éducateurs. «  Je voudrais marquer ma surprise devant cette attitude de la Cosefci. Et je m'interroge. Que cache ce syndicat en réalité ? Perturber les examens à grands tirages ? Pousser les enfants dans la rue ? Faire peur aux partenaires ?», a-t-elle interrogée

La ministre de l'Education nationale a appelé à la responsabilité de tous les acteurs du secteur, en les invitant à contribuer à créer un climat propice à la prise de bonnes décisions relativement aux préoccupations listées.

Tenant compte du quantum horaire entamé par les perturbations de l'année en cours, Kandia Camara a annoncé un réaménagement du calendrier en cours d'exécution. Des mesures réglementaires et pédagogiques ont été prises pour sauver l'année des apprenants. Aussi, l'examen du Cepe, prévu le 5 juin prochain, a été repoussé au 1er juillet 2019. Les autres dates, en l'occurence celles du Bepc et du baccalauréat demeurant intouchées.

 

F.D.B

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Stage | STAGIAIRE EN COMPTABILITE ET GESTION
Niveau BAC+2, BAC+3, BAC+4, BAC+5
Spécialité Contrôle de gestion/Audit, Finances/Comptabilité, Fiscalité
=