Newsletter s'inscrire

Guiglo : Condamné à la prison à vie, un gangster, acolyte d'un dozo, s’évanouit en plein procès

20191209-935d90532d6139556e1687b48d9ceb71l
Ci - Regionale - 09-12-2019 08:08 - @linfdrome
Pour un coup fumant, des malfaiteurs en avaient réalisé un, le samedi 26 octobre 2019 à Duékoué, en s'attaquant à un opérateur économique officiant dans la filière café-cacao. Mais au bout du compte, ils vont connaître un total revers.

En effet, ce jour-là, rapportent nos sources, K. K, Pca d'une coopérative agricole, accompagné de l'un des sociétaires, se rend dans une banque située en plein centre-ville. Le retrait de la somme de 12 millions de F Cfa effectué, K.K rejoint son accompagnateur dans leur véhicule. Et celui-ci prend la direction du siège de leur coopérative agricole.

Peu de temps après, les voilà à destination. Mais à peine le véhicule gare-t-il, que deux quidams à moto, qui, apparemment, les filent depuis, surgissent. Et à l'aide des armes à feu qu'ils sortent subitement, les deux gangsters maîtrisent leurs cibles.

Cela fait, ils s'emparent de l'objet de leur convoitise. A savoir, le sac contenant les 12 millions de F Cfa qui viennent d’être retirés de la banque. Et cet important butin en leur possession, les quidams ne traînent plus les pieds. Ils remontent sur leur moto qui démarre en trombe.

Sans plus tarder,  K. K fonce directement à la police et explique l'infortune qu'il vient de vivre. Les éléments des forces de l'ordre lancent immédiatement la traque aux deux braqueurs. Ils bouclent ainsi les entrées et sorties de la ville. Ce dispositif, les instants d'après, se montre efficace. Car, les deux auteurs de l'attaque sont cernés et coincés dans les environs du bassin d'eau de la Sodeci.

Sur les deux suspects que sont T. Stéphane dit « Rougeaud » ,29 ans, et Goh Bi J., 26 ans, les policiers découvrent la somme de 4 840 000 F Cfa seulement. Mais où est donc passé le reste de l'argent sur les 12 millions de F Cfa arrachés ?

Sous le feu des questions, les deux bandits présumés avouent l'avoir planqué dans une broussaille. Ils y conduisent les agents des forces de l'ordre qui récupèrent donc le reste du butin.

Tout ayant désormais capoté, les deux suspects qui n'ont plus rien à perdre, balancent alors leurs autres complices, au nombre de trois, selon eux. Et de révéler, qu'il n'y a un, qui est dozo. C'est lui le préparateur mystique de la bande contre bien entendu, réception de sa part du gâteau.

Le temps que ceux-là également soient retrouvés, nos sources en profitent, pour nous édifier davantage sur la nature des deux individus appréhendés. De vrais ténias. Ainsi, on apprend que T. Stéphane dit Rougeaud et Goh Bi, employés à l'époque dans une station d'essence à Guiglo, avaient en 2017, simulé une attaque de leur structure, rien que pour s'emparer de l'argent, avant d'être démasqués par la police, à la suite d'une enquête rondement menée.

A l'époque, ils avaient été conduits à la Dst ; suspectés qu'ils étaient, d'atteinte à la sûreté de l'État. Car, l'une des armes à feu utilisées pour l'auto-coup, avait été identifiée comme celle emportée par des assaillants, à la suite de l’attaque du commissariat de police du3e arrondissement de Daloa.

Plus tard libérés, ils n'en tirent pas profit, pour mener une vie beaucoup plus honnête. Au contraire. Ainsi, après s'être procuré à Abidjan, une puissante arme de guerre de type kalachnikov, T. Stéphane débarque avec cette arme à Daloa, le 24 octobre 2019.

Et depuis la « Cité des antilopes », il prend téléphoniquement attache avec son ami et acolyte de toujours, Goh Bi. Il lui demande de le rejoindre à Daloa sans perdre de temps. Parce qu'ils ont un coup fumant à perpétrer à Duékoué, d'où part justement Goh Bi qui le retrouve. C'est à deux donc, qu'ils y retournent pour le braquage du Pca de la coopérative agricole. La suite, amère pour eux, est connue.

Le 5 novembre 2019, ils sont traduits devant le tribunal de première instance de Guiglo. A la barre, ils passent aux aveux, après avoir vainement fait diversion. C'est ce qui, du reste, leur coûte très cher, car ils sont condamnés à la prison à vie.

Et il va alors se produire une scène. De fait, complètement bouleversé par la lourdeur de la sentence, Goh Bi perd connaissance en pleine salle d'audience. Conduit à l'hôpital, il retrouve ses esprits et la dure réalité de la peine qui lui est infligée. Et ça, ce n'est pas un rêve. 

 

Chancelle GOUDALET (Correspondant régional)

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | CHEF DE PROJET
Niveau BAC+3
Spécialité Juridique/Droit, Sciences sociales
=