Newsletter s'inscrire

Situation politique/ Dernier séjour du président du Sénat français en Côte d’Ivoire: Guikahué remet un document confidentiel à Gérard Larcher

20200225-147110-le-president-ump-du-senat-gerard-larcher-le-12-mai-2009-au-senat-a-paris
Ci - Politique et economie - 25-02-2020 07:50 - @linfdrome
On en sait davantage sur l’agenda que le président du Sénat français, Gérard Larcher, a eu lors de son récent séjour en Côte d’Ivoire. Sa participation au Forum sur les collectivités territoriales, organisé par le Sénat ivoirien, du 17 au 18 février 2020, à Yamoussoukro, était sue. Tout comme sa rencontre avec le chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Mais l’opinion ne savait pas jusque-là, que l’hôte du Sénat ivoirien avait eu des échanges avec des députés de l’opposition ; surtout que sa visite en terre ivoirienne avait provoqué l’ire du groupe parlementaire pro-Soro, Rassemblement.

En effet, Jeune Afrique (J.A), dans sa parution du 23 au 29 février 2020, révèle que « le président du Sénat français a (aussi) rencontré une dizaine de députés membres des partis d’opposition -Pdci, Fpi, Vox Populi et Rassemblement (proche de Guillaume Soro)- comme Pascal Affi N’Guessan et Maurice Kakou Guikahué ». L’hebdomadaire a même ajouté que le collaborateur de Henri Konan Bédié a remis à Gérard Larcher, « un mémoire sur la situation en Côte d’Ivoire, d’actes considérés comme des atteintes à l'Etat de droit ».

Ce « mémoire» de M. Guikahué peut être quasi-similaire aux griefs contenus dans la déclaration de protestation du groupe parlementaire Rassemblement. Au nom de ces députés pro-Soro, dont la plupart sont détenus actuellement en Côte d’Ivoire, Issiaka Fofana, depuis Paris, a, le mardi 18 février 2020, volé dans les plumes de l’autorité française.

« Le groupe parlementaire Rassemblement a noté la visite en Côte d’Ivoire de M. Gérard Larcher, président du Sénat français, du 17 au 18 février 2020, dans le cadre d’un Forum sur les collectivités territoriales. Cette visite dans notre pays du troisième personnage dans l’ordre institutionnel français donnait à ce dernier l’occasion de réaffirmer son attachement au pluralisme politique, à la liberté d’expression et au respect des droits de l’Homme, au regard de la situation actuelle en Côte d’Ivoire. Il est donc incompréhensible qu’une personnalité française de ce rang, ait opté pour un silence que d’aucuns qualifieront inévitablement de « complice » face à la négation des acquis démocratiques du peuple ivoirien et aux piétinements des valeurs résultant de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des peuples des Nations Unies, dont la signature a bien eu lieu à Paris le 10 décembre 1948 », a protesté le député Issiaka Fofana, dans le communiqué de presse.

« Cette posture de M. Larcher est d’autant plus critiquable qu’elle met à mal les principes de solidarité et de confraternité qui sont pourtant le socle des relations interparlementaires, eu égard au mutisme qu’il observe face à la détention arbitraire de cinq députés ivoiriens, au mépris des dispositions de la Constitution ivoirienne et du règlement de l’Assemblée nationale qui encadrent rigoureusement la protection des parlementaires. Le groupe parlementaire Rassemblement observe, que cette visite, in fine, est interprétée comme une caution de la Chambre haute du Parlement français aux violations graves et injustifiées des droits de l’opposition démocratique en Côte d’Ivoire », a-t-il chargé Gérard Larcher.

SYLLA Arouna

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | STAGIAIRE IT
Niveau BAC+2
Spécialité Informatique, Statistiques, Télécommunications
=