Newsletter s'inscrire

Côte-d’Ivoire: Ouattara met l’armée au pas face aux mutineries répétées

alassane-ouattara-civ
Ci - Politique et economie - 25-01-2017 12:52 - Autre
Le président Alassane Ouattara de la Côte d’ivoire n’est pas du tout content de l’indiscipline généralisée qui prévaut en ce moment au sein de son armée. Le président ivoirien a donc décidé de faire le ménage en procédant à de profonds réaménagements dans la hiérarchie militaire.

Président de la République et chef suprême des armées, Alassane Ouattara a décidé de sévir. En effet, le président ivoirien fait en ce moment face à des mutineries répétées qui ont fini par l’agacer. Aussi, a-t-il décidé de monter au créneau en procédant à de vastes mutations dans les différents commandements de l’armée. Hormis le limogeage de Soumaïla Bakayoko, ex-chef d’état-major des armées, de Brédou M’Bia, ex-directeur général de la police et de Gervais Kouassi, ex-commandant supérieur de la gendarmerie, les réaménagements se poursuivent.

C’est ainsi que le général Lassina Doumbia, actuel patron des Forces spéciales, a été nommé chef d’état-major adjoint des armées. De même, le général Julien Kouamé remplace Gaoussou Soumahoro au commandement des forces terrestres. Ce dernier a été transféré à l’Inspection des armées. Force est de constater cependant que toutes ces tractations ne concernent pour l’instant que les officiers de l’ancienne rébellion. En outre, les militaires ex-Fds sont aussi rentrés dans la danse en réclamant à leur tour des primes tel qu’octroyées aux 8400 ex-rebelles. Les officiers des ex-Fanci seront-ils également touchés par ces mesures présidentielles ?

À en croire certains observateurs, le chef de l’État ivoirien aurait plus à craindre des ex-rebelles que des ex-Fanci. Aussi, lors de la rencontre avec les ex-FDS, le chef d’état-major Sékou Touré a affiché une certaine intransigeance. Pour le nouveau patron de l’armée ivoirienne, aucune promesse ne leur a été faite. Et donc à quoi bon revendiquer ce à quoi l’on n’a pas droit ?

Notons que des gendarmes et des sapeurs pompiers de l’ONPC sont encore descendus dans la rue ce lundi pour exiger que les autorités ivoiriennes leur payent également une prime. Affaire à suivre.

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | COMMERCIAUX H/F
Niveau BAC+3, BAC+4
Spécialité Commerce/Ventes, Marketing
=