Newsletter s'inscrire

Kenol Decibel : « Peu importe les bêtises de DJ Arafat, il demeure le meilleur »

dem4gvvxkaaf0qs
Ci - People - 08-08-2017 12:28 - @linfodrome.ci
Ex-lead vocal du groupe La League DJ, Kenol Décibel après une aventure en Europe, entame une nouvelle vie. Une nouvelle vie qui rime avec une carrière solo. L'ex-résidant de la Belgique vient de mettre le marché discographique un maxi-single dont le titre est phare est "Kouloubé". Dans cette oeuvre, l'artiste parle aux femmes et les guide dans leurs choix. Il se prononcé également sur le couper-décaler. Et pour lui, malgré tous les procès faits à DJ Arafat, il démeure le meilleur de ce rythme musical.

Après une belle aventure avec le groupe La League DJ, Kenol Decibel a décidé d’évoluer en solo. Pourquoi une telle choixoption ?

Effectivement, j’étais le lead vocal de La League DJ avec le fameux titre qui a fait tâche d’huile en son temps, « Le décalé Wôlof ». Et aujourd’hui, je reviens en solo avec beaucoup de variétés, de mélodies avec une très belle œuvre sur le marché discographique qui est le « Kouloubé ». Le choix de cette carrière solo se justifie par le fait qu’au départ on voulait prouver aux autres DJ que nous étions les maîtres du mouvement. Aussi, j’avais débuté une carrière solo bien avant même de former La League DJ. Comme pour vous dire que le choix d’une carrière solo ne date pas d’aujourd’hui.  

Pour ton retour sur scène, tu viens de produire un maxi-single très coloré avec des thèmes bien choisis…

Dans un premier temps, j’ai décidé de lancer un maxi-single mais à la longue, ce sera un album qui sera servi aux mélomanes. Pour l’instant sur ce maxci-single, j’ai décidé de mettre en avant le titre « Kouloubé » qui est un mix de couper-décaler et d’Afrobeat. Le maxi-single comporte quatre titres. À propos des thèmes abordés, on retrouve entre autres des thèmes en rapport avec le train-train quotidien, la femme, le showbiz, l’éducation et on dira tout ce qui a rapport avec la société dans laquelle nous vivons.

Pourquoi le choix du thème de la femme ? Est-ce parce que tu as essuyé une grande déception amoureuse ?

Cela parce que qu’on le veuille ou pas, la femme est le centre de la vie. On ne peut donc rien faire sans s’intéresser à la femme. D’ailleurs, nous les hommes travaillons pour faire plaisir à nos femmes. C’est pour cette raison même que la majeure partie des artistes chantent beaucoup la femme.

Que devons-nous comprendre comme message à travers le titre « Kouloubé » ?

« Kouloubé » dénonce et fustige tout ce qui est imposture dans notre société. Dans le showbiz, il y a tellement de faux et de VI que les femmes ne cessent de se plaindre. À cause de ces faux, on met tous les hommes dans le même moule en nous traitant aussi de faux. Et je dis que les hommes sont tous les mêmes parce que les femmes ne savent pas faire la différence entre tout ce qui brille et les bons. Dans le «Kouloubé », je donne un conseil aux femmes de faire très attention dans leurs pour éviter de se faire avoir par des hommes de mauvaise foi. Il y a trop d’imposteurs dans la société.    

Après la Belgique où tu résidais, c’est le retour définitif au pays ?

L’Europe, ce n’est pas chez moi et je pense que le temps est arrivé de rentrer au pays pour réaliser.

En tant qu’un des premiers artistes à faire dans le couper-décaler, après tant d’années, comment juges-tu l’évolution de cette musique ?

Les choses vont tellement vite et bien qu’elles ont fini par s’imposer à tous. Tout le monde entier a même fini par adopter ce rythme autrefois décrié. Le couper-décaler qu’on faisait en 2005 comparé à aujourd’hui, a beaucoup changé dans la rythmique, la musique et le style. Dans trois ans, ce sera encore différent. Le couper-décaler gardera certes toujours son nom mais le style musical va carrément évoluer et c’est tout ce que je souhaite.

Qui de Serge Beynaud, Bébi Philip, Arafat, Debordo…, vois-tu comme le digne ambassadeur du couper-décaler ?

Chacun est bon dans son domaine. J’apprécie donc chacun dans son style. Toutefois, je pense que Arafat est le meilleur parce qu’à voir son parcours on se rend compte que c’est quelqu’un qui a beaucoup bossé. Il a vraiment ça en lui. Peu importe les bêtises d’Arafat, il demeure le meilleur.

Aux acteurs du couper-décaler, quel est le message que tu voudrais leur lancer ?

C’est à l’unisson que nous arriverons à faire connaître davantage la musique ivoirienne. C’est vrai que souvent on doit faire des buzz, mais cela ne doit pas primer sur la qualité du travail.   

Commentaires pour cet article Laisser un avis

Articles en relation

Emplois

France24 @ Ps, lr, lfi, rn… une rentrée politique à géométrie variable
Titre PS, LR, LFI, RN… une rentrée politique à géométrie variable
Date 22-08-2018
Reference Autre
France24 @ mali : le nouveau gouvernement...
Titre Mali : le nouveau gouvernement d’IBK, entre continuité et nouvelles arrivées
Date 10-09-2018
Reference Diplomatie
emploi @ Emploi | COMMERCIAUX H/F
Niveau BAC+3, BAC+4
Spécialité Commerce/Ventes, Marketing
=