05/06/2022
"Près de 500 civils" au total ont pu être évacués de la ville de Marioupol ces derniers jours, assiégée et bombardée par les Russes, ont indiqué les autorités ukrainiennes.
Ledernierpoint Ledernierpoint

"Près de 500 civils" au total ont pu être évacués de  la ville de Marioupol  ces derniers jours, assiégée et bombardée par les Russes, ont indiqué les autorités ukrainiennes, précisant que les évacuations se poursuivaient ce vendredi, rapporte France 24.

Évacuer presque 500 civils

"Nous avons réussi à évacuer près de 500 civils", a indiqué sur Telegram le chef de l'administration présidentielle Andriy Yermak. "Aujourd'hui nous nous concentrons sur Azovstal", a précisé de son côté à l'AFP la vice-Première ministre Iryna Verechtchouk, alors que l'ONU a annoncé jeudi avoir envoyé un nouveau convoi à l'aciérie, où resteraient encore quelque chose 200 civils. 

Un nouveau convoi de l'ONU est attendu pour évacuer les derniers civils retranchés dans l'aciérie d'Azovstal à Marioupol, ultime poche de résistancene dans ce port stratégique ukrainien du Donbass, sans assurance toutefois d'une trève des combats.

Le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des questions humanitaires, Martin Griffiths, a annoncé jeudi que ce nouveau convoi se dirigeait vers la ville martyre

Malgré cette incertitude, le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des questions humanitaires, Martin Griffiths, a annoncé jeudi que ce nouveau convoi se dirigeait vers la ville martyre, devenue un des symboles de l'invasion russe déclenchée le 24 février.

"À l'heure où nous parlons, un convoi est en route pour arriver à Azovstal d'ici à demain matin avec l'espoir de récupérer les civils restants dans ce sombre enfer, qu'ils habitent depuis tant de semaines et de mois, et de les ramener en sécurité", a déclaré Martin Griffiths, à Varsovie. Le Comité international de la Croix-rouge (CICR)  a confirmé y être associé.

Toujours selon notre source, les informations sur la situation dans l'aciérie de Marioupol sont contradictoires. Le président ukrainien a assuré, jeudi soir dans son message vidéo quotidien, que les forces russes continuaient à pilonner l'aciérie en dépit de la promesse russe d'une trève de trois jours. Le président russe a, de son côté, affirmé que "l'armée russe était toujours prête à assurer l'évacuation des civils [d'Azovstal]".




  • VIA
  • Ledernierpoint
  • SOURCES
  • linfodrome



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

FOLLOW US