01/10/2022
Affaire « un instituteur accusé d’avoir violé 11 écolières » : Des fillettes d’une même famille font des témoignages glaçants
Ledernierpoint Ledernierpoint

Deux fillettes d’une même famille ont fait des témoignages glaçants sur l’instituteur bénévole Y.A. accusé d’avoir violé 11 écolières de l’Epp Sicogi 11 à la Sideci Lem, à Yopougon. Ces témoignages ont été faits, le vendredi 7 janvier 2022, au moment où l’accusé a pris la direction de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Les langues se délient. Après l’interpellation de l’instituteur bénévole accusé d’avoir violé 11 écolières, à l’Epp Sicogi 11 à la Sideci Lem, à Yopougon, deux sœurs âgées respectivement de 9 et 11 ans ont fait des témoignages, le vendredi 7 janvier 2022, au moment l’accusé a pris la route de la MACA.

Il fait croire à la collégienne qu’il est capable de la faire renvoyer

A en croire Soir Info, l’aînée âgée de 11 ans, actuellement en classe de 6ème dans un collège de la place a été la première à raconter le calvaire qu’elle a vécu. Le confrère informe que cette fillette a continué de subir les assauts sexuels de son instituteur. Et pour faire taire cette fillette en classe de 6ème, qui semble lui échapper désormais, Y.A. fait croire qu’il est capable de faire « redoubler sa classe » ou au pire des cas la « faire renvoyer ». Face à cette capacité de nuisance, la petite collégienne qui est bouleversée, devient ainsi une proie facile.

L’instituteur bénévole confondu par le cadet d’une des victimes

En ce qui concerne sa petite sœur âgée de 9 ans, l’enseignant bénévole ne force pas son talent. Il suffit qu’il se retrouve seul avec elle, il la dévêtit et passe à l’acte ignoble. Le père de ces fillettes s’est rendu au commissariat du 16ème arrondissement de police de Yopougon, le samedi 8 janvier 2022, pour s’entretenir avec les enquêteurs. Et l’instituteur bénévole a été confondu par le cadet d’une des victimes.

« Y.A. vide les garçons de la salle pour rester seul avec les fillettes »

Selon le petit garçon qui a été inscrit au cours de renforcement de Y.A., il doit rentrer à la maison avec sa grand-sœur, selon les consignes données par leurs parents. C’est pourquoi, lorsque Y.A. vide les garçons de la salle pour rester seul avec les fillettes, il traine dans la cour de l’école. Un jour, alors qu’il trouve que sa grande sœur est restée longtemps avec son maitre dans la salle de classe, il va brusquement ouvrir la porte.

Et que voit-il ? Y.A. était en train de posséder sa grande sœur. L’enseignant bénévole a menacé le petit garçon de le faire renvoyer de l’école et de le frapper s’il dit un mot de ce qu’il venait de voir. Mais le petit garçon a détaillé cela a l’école et à la maison lorsque l’affaire a éclaté.

En octobre, G.R., un instituteur sorti de l’hôpital psychiatrique de Bingerville a violé une écolière de 10 ans de l’Epp Plateau à Akoupé.




  • VIA
  • Ledernierpoint
  • SOURCES
  • linfodrome



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

FOLLOW US