01/19/2022
Côte d’Ivoire : Les DG coupables de détournements de deniers publics bientôt poursuivis en justice, ce qui se trame contre eux
Ledernierpoint Ledernierpoint

Après avoir ordonné une série d’audit des sociétés d’État, le gouvernement envisage poursuivre les directeurs généraux coupables de détournements.

Le gouvernement ivoirien a ordonné une vague d’audit des sociétés d’État dans le cadre de l’opération mains propres. Certes les conclusions de ces audits ne sont pas encore rendues publiques mais il y a de fortes suspicions de détournements de derniers publics. C’est ce qui justifierait d’ailleurs le limogeage de certains directeurs généraux.

Le rôle du pôle pénal économique et financier 

Le gouvernement pour sa part ne cache plus sa volonté de traduire les directeurs généraux coupables en justice. Pour cela, un pôle pénal économique et financier sera bientôt créé à l’Assemblée nationale pour mieux encadrer ce qui s’apparenterait à une traque aux détourneurs des deniers public.

En effet, selon une note du parlement ivoirien, les députés membres de la commission des Affaires générales et Institutionnelles (CAGI) procéderont le 27 janvier 2022 à l’adoption du projet de loi portant création, compétence, organisation et fonctionnement du pôle pénal économique et financier.

Voici les ex-directeurs généraux qui sont dans le collimateur du futur pôle pénal économique et financier

Il faut rappeler que l’opération mains propres qui a démarré depuis 2018 a déjà conduit à la suspension ou au limogeage de plusieurs directeurs généraux des sociétés d’État notamment Euloge Soro-Kipeya, ex-directeur général de l’Agence nationale du service universel des télécommunications (Ansut). Il avait passé huit (8) années à la tête de l’Ansut.

Lanciné Diaby, ex-directeur général du fonds d’entretien routier (Fer) et l’ancien directeur général de la société ivoirienne de gestion immobilière (Sicogi), Camara Loukimane pourraient être aussi dans le viseur du pôle pénal économique et financier.

L’ancien directeur général de l’Agence de gestion foncière (AGEF) Coulibaly Lamine qui depuis juin 2021est actuellement en détention à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan.

 A eux s’ajoutent l’ancien directeur général de l’Agence de Gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI) Ouattara Youssouf, l’ex-Directeur Général de la Nouvelle pharmacie de la santé publique (NPSP) Pr Yapi Ange Désiré, l’ancien directeur général de l’Agence de gestion foncière (AGEF) Coulibaly Lamine qui est actuellement en détention à la MACA depuis juin 2021 et l’ancien directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI).



  • VIA
  • Ledernierpoint
  • SOURCES
  • linfodrome



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

FOLLOW US