02/23/2022
Lutte contre les enlèvements : La police formée aux techniques
Ledernierpoint Ledernierpoint

Les commissaires de police, les chefs de service des commissariats ont reçu, le 17 février 2022, une formation sur les techniques de lutte contre les enlèvements, à l’Ecole de police d’Abidjan (Epa).

« Amener les commissaires de police à prendre en compte cette nouvelle donne, leur inculquer un certain nombre de bonnes pratiques pour qu’ils puissent, à l’avenir, faire face avec efficacité à ce genre d’infractions (les enlèvements d’enfants et des personnes adultes) ». Tel est le propos du directeur général adjoint chargé de la police judiciaire (Dga/Cpj), le contrôleur général de police Timité Namory.

C’était le 17 février 2022, à l’Ecole de police d’Abidjan (Epa) au cours d’un séminaire. Cette formation organisée par la Direction générale de la police nationale (Dgpn) à l’intention des chefs de service des commissariats de police, avait pour thème : « Modalités et procédures à suivre en cas d’enlèvement ou de disparition. »

Au chapitre des modules enseignés, le modérateur, le commissaire divisionnaire de police, Zagadou Vincent de Paul, par ailleurs Directeur de la police criminelle (Dpc), a exposé sur le protocole en cas de disparition ou d’enlèvement, c’est-à-dire que faire en cas de disparition ou d’enlèvement.

Revenant sur les raisons de la formation, le contrôleur général de police, Timité Namory, a fait remarquer que les enlèvements sont de plus en plus récurrents en Côte d’Ivoire. Il a rappelé en substance que ce type d’infraction est également relayé sur les réseaux sociaux et crée une psychose au sein des populations.

 C’est pour assurer une meilleure gestion de cette situation et renforcer les capacités opérationnelles du personnel en charge de la lutte que le directeur général de la police nationale a souhaité cette rencontre afin de parler à tous les commissaires de police, jouant le premier niveau de sécurité. Afin de leur donner les premières notions notamment, l’attitude à avoir face à une situation d’enlèvement, tant au niveau de la victime qu’au niveau de la présence et de la prise en charge des parents », a-t-il justifié.

« C’est dans ce cadre que nous nous sommes retrouvés pour que le Dpc qui a déjà résolu un certain nombre de cas de ce genre, explique les fondamentaux en matière d’enquête sur les enlèvements », a poursuivi le directeur général adjoint chargé de la police judiciaire.

Quant à l’attitude des participants, le contrôleur général de police, Timité Namory, a insisté sur la discipline et une bonne maîtrise des stratégies de lutte.

Notons que le directeur général de la police nationale était représenté par le contrôleur général de police Adama Ouattara, chargé de la police technique et scientifique.


  • VIA
  • Ledernierpoint
  • SOURCES
  • fratmat



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

FOLLOW US