Photo d'archive utilisée pour illustration

Photo d'archive utilisée pour illustration

10/20/2021
Rentrée universitaire: les étudiants désormais soumis aux interrogations et devoirs comme au lycée
Ledernierpoint Ledernierpoint
Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique , Adama Diawara, a décliné ce mardi 19 octobre 2021, les différentes réformes pour la rentrée universitaire 2021-2022.

La cérémonie solennelle de rentrée universitaire s'est tenue ce mardi 19 octobre 2021, à l'université de San-Pedro, la cadette des sept (7) universités publiques du pays.

Au cours de cette cérémonie qui a réuni l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur, professeur Adama Diawara, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a décliné les réformes qu'il compte opérer cette année pour un enseignement de qualité.

Il a d'abord évoqué l'évaluation des étudiants. ‹‹L'évaluation des étudiants des universités publiques se fera désormais de façon continue, à travers des interrogations écrites, des devoirs et des examens de fin de semestre››, a-t-il fait savoir.

En outre, il a indiqué qu'une évaluation des universités et grandes écoles privées sera instaurée. Il s'agira, selon lui, d'évaluer la qualité des infrastructures et des équipements, la compétence des enseignants et les rendements interne et externe des établissements concernés. Il en résultera un classement national des établissements privés.

Les autres réformes majeures annoncées par le ministre Diawara sont l'instauration de la norme qualité dans tous les établissements d'enseignement supérieur et de recherche, les voyages d'immersion des enseignants-chercheurs et chercheurs dans les universités, instituts et  centres de recherche français grâce au financement C2D.

Le patron de l'enseignement supérieur en Côte d'Ivoire a également annoncé l'ouverture de classes universitaires préparatoires aux grandes écoles et d'instituts universitaires de technologie (UIT) dans les universités Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Alassane Ouattara de Bouaké et Péléforo Gbon Coulibaly de Korhogo.

Placé cette année sous le thème "  un enseignement supérieur apaisé et de qualité", le ministre a proposé une feuille de route aux différents acteurs.

Il a exhorté les chefs d'établissement à s'engager au respect des calendriers académiques,  à améliorer la gouvernance des établissements pour plus d'efficacité et à développer la coopération avec le monde universitaire et socio-économique au niveau national, sous régional et international.

Adama Diawara  a par ailleurs, invité les  étudiants à s'engager dans la voie de la concertation permanente et à tourner le dos à la violence.


Donaldony

  • VIA
  • Ledernierpoint
  • SOURCES
  • Linfodrome



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

FOLLOW US